Témoignages

Témoignage de Para Radanielana

à l’occasion de sa profession de foi 3 juin 2007

Né dans une famille catholique, j’ai grandi dans des écoles catholiques. Dans mon enfance, j’ai essayé d’être fidèle à Dieu, je lisais régulièrement la Bible et j’étais obéissant du mieux que je pouvais. J’avais une crainte continuelle de Dieu. Cependant, cela m’a amené à être isolé car mes principes et ma manière de vivre n’étaient pas conformes à ceux de mon entourage et de mes amis.

Durant mon adolescence, j’avais un groupe d’amis que j’ai apprécié car ils m’ont accepté tel que j’étais. Je me suis bien épanoui, cependant j’ai commencé à m’éloigner de Dieu en brisant petit à petit ses commandements et je lisais moins la Bible. Je pensais rarement à Dieu.  J’étais trop distrait dans ma vie. J’ai réussi tout ce que j’ai entrepris; tout allait très bien. J’avais une grande confiance en moi.

Quand je suis arrivé au Canada, je sentais la solitude et cela m’a fait mal et je me suis tourné vers Dieu car je savais que même si je suis loin il est toujours près de moi, et j’enviais également la joie de vivre de mes amis chrétiens. Je commençai alors à relire la Bible, et j’ai trouvé réconfort dans les Paroles de Dieu. Je me suis rendu compte également que j’étais trop égaré. A la suite des discussions avec des amis chrétiens, j’ai vu que je connaissais mal ma foi. J’ai alors commencé à étudier la Bible pour comprendre ma croyance. Et j’ai appris des vérités que je ne savais pas auparavant, après des discussions avec des hommes d’Eglise j’ai pris la décision de suivre les Paroles de Dieu plutôt que la religion. Désormais je veux être obéissant à Dieu et vivre en Christ.

Pendant mon cheminement, deux versets m’ont frappé. Exode 20:2-3: « Je suis l’Eternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude. Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. » Avoir un Dieu c’est croire que toutes les bonnes choses dans notre vie viennent de lui, et qu’en lui on trouve notre refuge, avoir confiance en lui et s’accrocher à lui dans les malheurs et non à quelqu’un ou quelque chose d’autre et surtout être avec lui dans la joie.

Psaume 111:10: « La crainte de l’Eternel est le commencement de la sagesse. »

 

Témoignage de Alex Morissette

J’ai passé mon enfance à St-Nicolas et mon adolescence à Beauport dans une famille catholique, unie et vivante. Très jeune, je connaissais le Notre Père par cœur et les grandes lignes de l’histoire de Jésus. J’ai fréquenté un groupe qui s’appelait les Amis de Marcelle Mallet, animé par une religieuse par lequel nous priions, rendions visite aux malades et lisions des lettres du pape. J’allais également à l’église à presque tous les dimanches avec ma famille jusqu’à l’âge d’environ 14 ans.

À partir de cet âge, je ne me sentais plus vraiment obligé d’écouter la Parole de Dieu et d’aller à l’église. Je me disais que j’en avais assez entendu et que le fait de connaître un peu la vie de Jésus m’était suffisant. C’est sûrement parce que je ne comprenais pas très bien la Parole ou que je ne m’étais pas donné la peine de la comprendre. Alors, peu à peu, je m’éloignais de Dieu et de sa volonté, sans nécessairement m’en apercevoir. Je m’entourais d’amis non-croyants à l’école et dans mes activités en musique. Je n’étais pas vraiment malheureux mais après quelques années, j’ai commencé à sentir un vide intérieur qui, je pensais, avait un lien avec un désir de connaître Dieu. Comme une plante qui avait déjà commencé à pousser mais que son jardinier avait négligé d’arroser, je crois que j’ai manqué d’eau, de la Parole. Dieu m’a mis à l’épreuve et j’ai souvent transgressé Sa loi mais comme Il est juste et fidèle et reconnaît Ses enfants baptisés, Il m’a appelé! C’est la parabole du semeur en Marc 4 : 1-20 qui m’a ouvert l’esprit. Après un culte à l’église St-Marc en octobre 2006, auquel Marie-Andrée m’encourageait d’assister, je suis rentré chez moi et alors, grâce à l’action du Saint-Esprit qui toucha le fond de mon cœur, j’ai pleuré et j’ai eu le profond désir de me repentir et d’accepter entièrement le Seigneur Jésus, mon rédempteur! Dès lors, j’ai su que j’avais vraiment besoin de Dieu pour être sauvé par Son Fils Jésus-Christ et pour vivre chaque jour avec l’aide Son Esprit. Depuis, j’ai appris que bien des choses pouvaient changer ; vivre une autre vie, pleine de sens, pleine d’espérance. Gloire au Seigneur Jésus!

 

Témoignage de Vincent

À l’occasion de sa profession de foi le 22 novembre 2009

Témoignage : en PDF ou en WORD

 

Témoignage de Geneviève Drouin

À l’occasion de sa profession de foi

Témoignage : en PDF ou en WORD

 

Témoignage de Julien Djeki

À l’occasion de sa profession de foi

Témoignage : en PDF ou en WORD

 

Témoignage de Samuel Fréchette

À l’occasion de sa profession de foi le 16 juin 2013

Témoignage : en PDF ou en WORD